Favoriser la réussite d'un restaurant

La réussite de son entreprise nécessite que le restaurateur se focalise sur 4 grands axes :

 
L’axe de gestion :

Le restaurateur rapide doit être capable de :

  • comprendre les données comptables de son entreprise,
  • de les analyser,
  • de contrôler les coûts, ratios et écarts,
  • de gérer son budget
  • et, notamment en fonction de celui-ci, de faire des choix en termes d’investissements, de marketing et de gestion du personnel.
 
L’axe de management :

Lorsqu'il a des salariés, le restaurateur rapide doit se donner les moyens de se constituer une équipe solide, fiable et fidèle. Il doit cependant être conscient de la possibilité d'un turn-over important de certains types de salariés (serveurs, chefs cuisiniers, commis, etc.). Il doit donc savoir composer et organiser le travail en prenant en compte cette donnée.  

Il doit être capable de se charger du recrutement du personnel, établir les contrats de travail, gérer – ou du moins comprendre – les bulletins de paie.

 
L’axe de la commercialisation :

Le restaurateur rapide doit s'adapter aux goûts de sa clientèle et être soucieux de la qualité des préparations vendues.

Il doit connaître le type de clientèle qui fréquente son établissement afin d'adapter le service fourni à celle-ci : on ne propose pas le même service à une clientèle touristique qu'à une clientèle qu'à une clientèle d'affaire. Il doit savoir promouvoir son établissement, développer sa clientèle et la fidéliser.

De nouvelles recettes, des informations claires, des conseils éclairés, un restaurant impeccable sont autant d'éléments qui renforceront sa renommée.

 
L’axe du contrôle :

Il doit savoir contrôler l’application des règles propres à l'activité de restaurateur et, quelquefois, l'application des règles spécifiques à sa profession ou à son emplacement (droit de la consommation, réglementation des prix, droit social, etc.). Face aux dysfonctionnements, il doit savoir les analyser et les traiter.

Retour au sommaire